Catégories
Économie

Pourquoi les tarifs du stationnement vont flamber (Mieux Vivre Votre Argent)

Au 1er janvier prochain, les nouveaux forfaits qui remplaceront les traditionnels PV pour défaut de paiement provoqueront une augmentation générale des prix pour se garer. Décryptage.

La réforme du stationnement est sur les rails. Pour l’heure, curieusement, force est de constater qu’elle n’a pas soulevé trop de vagues. Pourtant, elle pourrait bien finir par créer la panique le moment venu, quand les usagers des villes concernées – environ 800 en France pratiquent le stationnement en voirie payant – comprendront de quoi il retourne. Car c’est une flambée quasi générale des prix, parfois spectaculaire, à laquelle il faut s’attendre avec cette loi de janvier 2014, dont l’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier prochain. Etape par étape, la nouvelle donne bouleverse tout.

La suite dans le numéro de septembre 2017 de MVVA, à retrouver en kiosques.

Catégories
Société

Les amendes pour tout financer (Marianne)

Selon la législation, l’argent des amendes routières devrait servir à entretenir les routes et améliorer la sécurité. Mais seule la moitié des sommes collectées, voire moins, est utilisée dans ce sens.

La suite dans les archives de Marianne en s’abonnant.

Catégories
Société

Les flasheuses récoltent les PV à la pelle (Marianne)

Dans la plus importante municipalité du 93, la police relève automatiquement les infractions au stationnement. Une pratique qui pourrait s’étendre à près de 800 villes en France.

Reportage publié dans Marianne.

Catégories
Économie

Radars, amendes : OPA sur les PV

Le traitement automatisé des infractions routières rapporte gros à l’Etat… mais aussi à des entreprises privées comme Atos, qui détient un monopole de fait sur la gestion du centre national installé à Rennes. Un rapport confidentiel pointe les faveurs dont a bénéficié la société informatique depuis douze ans. Révélations.

Retrouvez tous mes articles sur cette affaire

  • La justice ouvre une enquête sur les marchés publics des radars automatiques (Mediapart – 1er octobre 2016)
  • Radars automatiques : une plainte d’Anticor vise Thierry Breton, PDG d’Atos (L’Express – 23 décembre 2015)
  • Radars automatiques : Capgemini remplace Atos (L’Express – 4 novembre 2015)
  • Radars, amendes : OPA sur les PV (L’Express – 23 juin 2015) : Le traitement automatisé des infractions routières rapporte gros à l’Etat… mais aussi à des entreprises privées comme Atos, qui détient un monopole de fait sur la gestion du centre national installé à Rennes. Un rapport confidentiel (de l’Inspection générale de l’administration – IGA) pointe les faveurs dont a bénéficié la société informatique depuis douze ans. Révélations.
  • L’ex-Monsieur Radars dans le radar de la justice (Le Canard Enchaîné – 14 mai 2014) : Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 19 novembre 2013 pour faux et usage de faux, ainsi que détournement de fonds publics, à l’encontre de Jean-Jacques Debacq, l’ancien directeur de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai).
  • Les contrats passés par “Monsieur PV” intriguent le ministère de l’intérieur (Mediapart – 5 novembre 2013)
Catégories
Société

Le “M. Contravention” faisait payer ses PV par l’administration

Le préfet Jean-Jacques Debacq, qui dirige l’usine à procès-verbaux issus des radars automatisés, a fait payer par son administration les contraventions routières du dimanche dont son véhicule de fonction a fait l’objet et échappe au retrait de point sur son permis de conduire.

Article paru dans Mediapart à lire ici.

Retrouvez tous mes articles sur cette affaire :

  • La justice ouvre une enquête sur les marchés publics des radars automatiques (Mediapart – 1er octobre 2016)
  • Radars automatiques : une plainte d’Anticor vise Thierry Breton, PDG d’Atos (L’Express – 23 décembre 2015)
  • Radars automatiques : Capgemini remplace Atos (L’Express – 4 novembre 2015)
  • Radars, amendes : OPA sur les PV (L’Express – 23 juin 2015) : Le traitement automatisé des infractions routières rapporte gros à l’Etat… mais aussi à des entreprises privées comme Atos, qui détient un monopole de fait sur la gestion du centre national installé à Rennes. Un rapport confidentiel (de l’Inspection générale de l’administration – IGA) pointe les faveurs dont a bénéficié la société informatique depuis douze ans. Révélations.
  • L’ex-Monsieur Radars dans le radar de la justice (Le Canard Enchaîné – 14 mai 2014) : Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 19 novembre 2013 pour faux et usage de faux, ainsi que détournement de fonds publics, à l’encontre de Jean-Jacques Debacq, l’ancien directeur de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai).
  • Les contrats passés par “Monsieur PV” intriguent le ministère de l’intérieur (Mediapart – 5 novembre 2013)