Catégories
Article Extra-Muros actualité

Novembre 2022 : les actus du collectif Extra-Muros

En octobre, Le Canard Enchaîné a plongé son bec dans le sable du Qatar à l’occasion d’un numéro spécial consacré à cette monarchie gazière. Ce numéro, qui a mobilisé une bonne partie du collectif Extra-Muros, extirpe quelques vérités bonnes à dire sur des sujets qui fâchent.

Jacques Duplessy s’intéresse ainsi au financement de l’islam en Europe par ce pays, ses relations avec les Émirats Arabes Unis et ses réseaux d’influence en France. Anne-Claire Poirier se penche sur les bonnes affaires des entreprises françaises en amont de la Coupe du Monde: attirés par les contrats faramineux, plusieurs d’entre elles s’y sont précipitées, au risque de se rendre complices d’un système quasi esclavagiste. Frédéric Brillet a publié, quant à lui, un article sur la crise du mariage traditionnel. Trop souvent arrangé et consanguin, soumis à la charia, il enferme les hommes dans l’endettement, fait figure de repoussoir pour les femmes éduquées qui refusent de se laisser enfermer dans une prison dorée et pose des problèmes de santé publique. D’où des divorces en plein essor.

Autre sujet qui fâche, les montages fiscaux sophistiqués de Patrick Drahi dont Antoine Champagne continue d’explorer les arcanes sur le site Reflets.info avec le soutien de toute la rédaction. Cette enquête fouillée sur les documents internes de la société Altice et de son propriétaire (Patrick Drahi donc) a valu à Reflets un procès d’un genre nouveau. Altice et les deux Family Offices qui gèrent la fortune personnelle du magnat des télécoms ont poursuivi la société qui édite Reflets.info devant le tribunal de commerce de Nanterre pour violation du secret des affaires.

Si le tribunal, composé de magistrats non professionnels, a jugé que le journal n’avait enfreint aucun secret dans ses articles, il a toutefois interdit de manière totalement indiscriminée à Reflets de publier des articles sur Altice à l’avenir. Le journal a fait appel et l’affaire passera devant la cour d’Appel de Versailles le 23 novembre. En attendant, toute la rédaction de Reflets a décidé de poursuivre ses investigations et ses publications, ce qu’elle a déjà fait avec un article sur la présence d’Altice et de certains de ses dirigeants au Panama. Et ce, alors même que Patrick Drahi avait juré aux sénateurs, l’interrogeant sur la concentration des médias, qu’il n’avait jamais eu de société au Panama.

Beaucoup d’entre nous se remémorent le premier confinement de 2020 comme un rétrécissement de nos vies. Mais pour l’auteur-compositeur britannique Charlie Winston, cette période a été fructueuse puisqu’il en a profité pour concevoir les quinze chansons d’un album où il se dénude As I Am. Marié à une Française avec laquelle il a deux enfants, installé dans un petit village près de Saint-Paul-de- Vence, celui que l’on a découvert en 2009 avec le tube Like a Hobo n’a rien perdu de sa tendance au vagabondage et à la rêverie : ses textes se dégustent dans un mélange de folk et de rock. Pour Bastille Magazine n°11, l’un des deux photographes du collectif Denis Meyer l’a rencontré dans les locaux de son label Tôt ou Tard pour le portrait de la rubrique L’Entretien Photographique.

Toujours dans la rubrique culture, Judith Chetrit continue sur sa lancée avec la saison 2 du podcast Keskili du quotidien Le Monde enregistré avec des écrivains, comme Bernard Minier, Lola Lafon, Alexis Jenni ou Brigitte Giraud – prix Goncourt 2022 avec Vivre vite – dont les épisodes sont déjà disponibles. Ils y évoquent leur rapport à la lecture et les livres qui les ont marqués, un thème qui sera décliné sur 10 épisodes. Dans un tout autre registre, Judith s’est penchée pour le magazine Actualités sociales hebdomadaires sur une PMI en Seine-Saint-Denis qui sensibilise les parents aux effets des abus des écrans sur leurs bébés et jeunes enfants.

Maïlys Khider, nouvelle recrue du collectif Extra Muros, publie aux éditions Zortziko un essai sur la liberté de manifester à notre époque. Intitulé Nous ne sommes pas dans le même camp, cet ouvrage revient sur le 17 novembre 2018, date de la première manifestation des Gilets Jaunes qui s’ouvrait alors sur une séquence sanglante: usage outrancier de flashballs contre les manifestants avec leur corollaire de mutilés tombés dans l’oubli, justice instrumentalisée, méprisante propagande médiatique. Quatre ans plus tard, le constat est amer : notre liberté de manifester a été durablement affectée. Alors que les réformes antisociales se poursuivent sur le front du chômage et des retraites, oserons-nous retourner en masse dans la rue, au péril de nos vies ? Ou la répression a-t-elle eu raison de la capacité de mobilisation de la population ?

La police, Jacques Duplessy s’y intéresse aussi en signant dans le magazine Bastille une longue enquête sur le nouveau président d’Interpol, Ahmed Nasser Al-Raisi. Cet ancien chef de la police des Émirats Arabes Unis a nommément été cité dans plusieurs dossiers troublants qui évoquent sa responsabilité dans des actes de torture commis là-bas.

Place à l’environnement avec Anne-Claire Poirier qui a révélé à l’occasion d’une enquête pour le quotidien Libération comment EDF et ses 56 réacteurs se trouvent rattrapés par l’accélération du changement climatique. Cet été, les maximales de températures, censées rester théoriques, ont été dépassées dans douze centrales. Dans le magazine Pour l’Eco, elle a publié une enquête sur la réalité de la transition écologique, vue des villes. Un voyage dans le temps et l’espace, de l’Airpocalypse aux éco-cités ultra-modernes.

On quitte la rubrique environnement pour partir avec Timothée de Rauglaudre à la découverte du continent numérique, nouvelle terre de mission de l’Eglise catholique. Pour la Vie, Timothée a en effet enquêté sur les influenceurs catholiques et autres entrepreneurs de la Church Tech qui veulent évangéliser le « continent numérique ». Il a été invité pour en parler sur les ondes de Mouv’. Dans l’ultime numéro de la revue Limite, qui s’apprête à fermer boutique, il a publié une enquête sur ces « cyberchrétiens » et une interview du théologien brésilien Frei Betto, compagnon de route du président Lula. Enfin, il sort ce jeudi 10 novembre son nouveau livre, aux éditions de l’Escargot, Les Moissonneurs : au cœur de la théologie de la Libération. Une enquête qui l’a emmené sur les traces de chrétiens engagés pour la justice sociale au Brésil et au Mexique.

Laurence Soustras et Nicolas Margerand se sont rendus au Caire pour couvrir les deuxièmes assises de la francophonie scientifique. Ils ont notamment pu interviewer Slim Khalbous, le recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le reportage sera diffusé prochainement sur Business Africa.

Peggy Corlin, autre nouvelle recrue du collectif, s’est plongée pour le site Slate dans la réforme des règles régissant la zone euro. Un carcan budgétaire que certains Etats membres de l’UE souhaitent flexibiliser quand d’autres veulent s’en tenir à une application stricte.

Stéphanie Fontaine révèle dans La Lettre A que l’ex-dircom’ de TotalEnergies, Jacques-Emmanuel Saulnier, resté dans le giron du géant pétrolier en prenant la tête de sa fondation, s’est engagé dans Horizons, le parti d’Edouard Philippe. Avant Total, Saulnier a été durant dix ans le porte-parole d’Areva. C’est lui qui avait recruté l’ancien Premier ministre en 2007 pour s’occuper des relations institutionnelles, autrement dit du lobbying, du groupe nucléaire. Stéphanie a par ailleurs mené une enquête pour le site d’information automobile Caradisiac qui revient sur les raisons du revirement gouvernemental sur les amendes forfaitaires délictuelles (AFD). A défaut d’être généralisée, comme le souhaitait Emmanuel Macron, cette procédure doit tout de même s’élargir, via le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), en discussion au Parlement en ce moment. Dans le cadre d’un débat sur la privatisation des services publics, Stéphanie participera aux 7ème rencontres annuelles des lanceurs d’alerte qui se dérouleront du 11 au 13 novembre à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, à La Plaine St-Denis.

Séverine Charon, quelques mois après les scandales Orpéa et Korian, s’est penchée opportunément pour le mensuel de presse professionnelle Néorestauration sur la qualité amoindrie des repas servis dans les Ehpad, qu’ils soient publics et privés. Avec un budget consacré à l’achat des matières premières constant et des prix qui explosent, que peut-on espérer ? Dans la fameuse rubrique Dérapages du mensuel Capital, elle relate par ailleurs la descente aux enfers de la mutuelle MAE, spécialiste de l’assurance scolaire.

Marjolaine Koch nous apprend dans l’émission Secrets d’info diffusée sur France Inter le 22 octobre dernier et réécoutable en podcast que si la fraude sociale est estimée à 2,3 milliards d’euros, le non-recours aux prestations sociales, lui, serait supérieur à 10 milliards d’euros. Un scandale qui mériterait d’être davantage médiatisé.

Sandrine Chesnel s’est penchée pour le mensuel Le Particulier sur les meilleures manières de préparer ses obsèques. Dans le même magazine, elle arbitre le match entre portage salarial et micro-entreprise. Dans un tout autre registre, elle a donné dans Le Parisien la parole à des étudiants français partis étudier à New York, un rêve qu’ils paient au prix fort.

Catégories
Article Extra-Muros actualité Société

Anticor : les magistrats se hâtent lentement

Presque deux ans… C’est le temps qu’il a fallu aux juges pour réaliser qu’ils ne pouvaient pas juger l’affaire qui leur était soumise – un litige au sein de l’association anticorruption Anticor -, tout simplement parce qu’ils connaissent l’un des protagonistes du dossier, lui-même magistrat avec lequel ils étaient tous collègues, et qui était vice-président, et même président par intérim d’Anticor à l’époque des faits.

Pour Le Canard enchaîné

Catégories
Article Économie Extra-Muros actualité Politique

L’ex-dircom’ de TotalEnergies roule pour Edouard Philippe

L’ex-dircom’ de TotalEnergies, Jacques-Emmanuel Saulnier – désormais à la tête de la fondation du géant pétrolier -, s’engage politiquement pour Horizons, le parti d’Edouard Philippe, qu’il connaît depuis plus de quinze ans.

Pour La Lettre A

Catégories
Article Extra-Muros actualité Politique Société

Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP

Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.

Pour Mediapart

Catégories
Article Extra-Muros actualité

Juillet 2022 : les actus d’Extra Muros

Il y a les questions que personne ne se pose, et auxquelles nous, à Extra Muros nous faisons une mission de répondre. Par exemple, avez-vous déjà réfléchi au rapport entre religion et Fashion Week ? Philippe Clanché l’a fait pour vous dans cet article de La Vie, et c’est en réalité l’occasion de se pencher sur le rapport de la religion au vêtement, qui est loin d’être anodin !

Du côté des soutanes, Timothée de Rauglaudre poursuit sa série pour le site Les Jours, qui vient de publier ses deux derniers épisodes sur la Communauté Saint-Martin. Timothée s’est aussi posé la question du rapport entre écologie et théologie, un sujet qui l’a mené à rencontrer le pasteur Stéphane Lavignotte pour La Vie.

A Extra Muros, on aime aussi se poser des questions profondes : le bonheur et l’amour ne sont-ils pas les deux mamelles de toute vie ? Mais que faut-il en attendre, dans le fond ? La question s’est posée en préparant Les Dossiers du Canard, un numéro d’été dédié à « l’amour à tout prix », qui a quelque peu douché nos envolées lyriques. Entre les coachs de séduction, les « wedding planers » et les vendeurs de sextoy, l’ensemble du collectif a contribué à fouiller dans tous les recoins de l’économie amoureuse, un bien gros mot qui ne semble pas, finalement, déboucher sur un bonheur sans ombrage.

Le bonheur : autre point d’orgue recherché cette fois-ci par le trimestriel Témoignage Chrétien, et pour lequel Séverine Charon est partie en quête. Elle s’est d’abord penchée sur les indices de bonheur proposés par plusieurs organisations internationales, puis elle s’est demandé pourquoi, systématiquement, le bonheur virait au cauchemar dans les romans de science-fiction.

Et quand la science-fiction rattrape le monde moderne, c’est souvent pour se poser la question de la capacité des robots à remplacer l’être humain : Judith Chetrit publie dans le numéro de juin de Capital un article sur le succès d’Exotec, une licorne française qui robotise de nombreux entrepôts en France et dans le monde.

La légèreté n’est pas toujours de mise dans les sujets traités par les membres du collectif. Rentré en France, Jacques Duplessy poursuit son suivi de la guerre en Ukraine en observant l’évolution de la situation militaire et humanitaire. Il s’est notamment penché pour Reflets.info sur le rapport d’un think tank anglais, qui montre que les agences des Nations-Unies et les ONG internationales ne pèsent que 6 % dans l’aide apportée aux Ukrainiens. En réalité, c’est la mobilisation locale qui constitue l’immense majorité de l’aide. Et parmi ces donateurs, Jacques a recueilli le témoignage de riches mécènes suisses qui ont versé anonymement 900.000 euros à une ONG ukrainienne.

De son côté, notre experte du continent Africain Laurence Soustras a posé la question du défi de l’indépendance alimentaire pour l’Afrique, dans le magazine Emile.

La guerre et ses conséquences, c’est un sujet abordé par Stéphanie Fontaine, lors de son entretien avec l’économiste Mathieu Plane pour la revue du Trombinoscope. Après le Covid, la guerre provoque des chocs macroéconomiques de grande ampleur. Impact sur la croissance, l’inflation, le pouvoir d’achat et crise énergétique… la quête de bonheur n’est plus qu’un petit point à l’horizon. Dans la même veine, Anne-Claire Poirier raconte dans les pages de la Gazette des Communes comment la hausse de la précarité énergétique renforce le rôle des collectivités, alors même que ces dernières se trouvent essorées par la crise sanitaire et la hausse des factures d’énergie. Pour le média Vert, notre collègue s’est aussi intéressée aux superprofits des énergéticiens et au Paquet climat européen. Enfin, Séverine Charon poursuit sa série sur la décarbonation des collectivités territoriales pour la Lettre du cadre, en se penchant sur le rôle des cantines ce mois-ci.

Et puis s’il y a une chose que l’on aime par-dessus tout à Extra Muros, c’est enquêter et parfois, rouvrir les vieux dossiers. Antoine Champagne, roi des Internets, suit de près la question des ransomware, cette technique qui consiste à pirater des données et empêcher les utilisateurs d’accéder à leurs fichiers personnels tant qu’ils n’ont pas versé une rançon. Dernièrement, c’est La Poste Mobile qui en a fait les frais. Le hic ? Les données exfiltrées sont diffusées sur Internet et cette fois-ci, ce sont deux fichiers clients composés de plus de 900 000 lignes qui ont fuité… Mais La Poste n’est pas la seule victime : avec Louis Carzou, Antoine raconte dans l’édition du 20 juillet du Canard Enchaîné comment une très chic étude notariale du 8e arrondissement parisien vient de voir se répandre sur la toile plus de 12 000 documents confidentiels !

Antoine s’est aussi penché sur Avisa Partners, cette société suspectée par Mediapart de publier des milliers d’articles de lobbying. Les dirigeants, qui niaient leur capacité même à produire autant d’articles, ont pourtant laissé traîner des documents prouvant le contraire… Trois articles publiés sur Reflets.info, démontent les arguments de la société et prouvent à l’aide de deux documents qu’Avisa propose des offres commerciales dans laquelle elle décrit par le détail sa force de frappe, en termes de nombres d’experts et de capacité de rédaction.

Louis Carzou, qui parfois se prénomme aussi « Jérôme Canard », a pour sa part plongé dans les méandres des négociations télé pour le Canard Enchaîné. C’est l’adaptation d’un manga viticole, « Les Gouttes de Dieu », qui a retenu son attention : quand les coproducteurs sont écartés d’un projet sans ménage, il y a de fortes chances pour que l’affaire finisse devant les tribunaux.

Stéphanie Fontaine, notre spécialiste des marchés publics et des radars, a épluché pour Caradisiac le dernier rapport de la Cour des Comptes, portant sur l’usage fait des recettes du contrôle automatisé et des PV routiers en général. Les Sages de la rue Cambon regrettent, comme souvent, que ces recettes ne soient pas toujours utilisées pour la Sécurité routière.

Et parce que les anciens dossiers sont souvent fascinants, Jacques Duplessy et Antoine Champagne ont aussi publié dans Paris Match le récit d’un cold case : celui de Christophe Doire, un chasseur du Massif central retrouvé décapité le matin de noël 1995. 27 ans après, sa femme Maria vient d’être mise en examen.

Les vieux dossiers, Marjolaine Koch aime aussi s’y pencher. Elle a retracé le récit de l’Opération Merlin pour l’émission Affaires sensibles sur France inter : une opération durant laquelle la CIA aurait malencontreusement aidé l’Iran à avancer dans son programme d’armement atomique…

Côté enquête toujours, Frédéric Brillet nous révèle dans l’Express comment l’optimisation fiscale des entreprises permet de réduire à peau de chagrin la participation des salariés.

Et Sandrine Chesnel, notre spécialiste éducation, a dressé pour Témoignage Chrétien le bilan de la première édition complète du nouveau bac voulu par Jean-Michel Blanquer. En cette période d’examens, elle a aussi rencontré pour Le Parisien l’un des plus jeunes bacheliers de France, Noam, 14 ans. Spoiler : avoir 4 ans d’avance n’est pas si facile à vivre !

Pour finir, vous prendrez bien un peu de vacances ? Frédéric Brillet nous fait goûter aux joies du camping-car, qui séduit les retraités comme de jeunes nomades, dans le dernier numéro de Capital. Et si jamais vous partiez en congés le cœur lourd d’une envie de renouveau dans votre vie professionnelle, mettez à profit cette période pour réfléchir à la possibilité de se reconvertir sans lâcher son job : cela s’appelle le « side project », et c’est Yves Deloison qui évoque cette solution dans Vives Média de Bayard Presse.

Bonnes vacances !