Catégories
Article Extra-Muros actualité

Novembre 2022 : les actus du collectif Extra-Muros

En octobre, Le Canard Enchaîné a plongé son bec dans le sable du Qatar à l’occasion d’un numéro spécial consacré à cette monarchie gazière. Ce numéro, qui a mobilisé une bonne partie du collectif Extra-Muros, extirpe quelques vérités bonnes à dire sur des sujets qui fâchent.

Jacques Duplessy s’intéresse ainsi au financement de l’islam en Europe par ce pays, ses relations avec les Émirats Arabes Unis et ses réseaux d’influence en France. Anne-Claire Poirier se penche sur les bonnes affaires des entreprises françaises en amont de la Coupe du Monde: attirés par les contrats faramineux, plusieurs d’entre elles s’y sont précipitées, au risque de se rendre complices d’un système quasi esclavagiste. Frédéric Brillet a publié, quant à lui, un article sur la crise du mariage traditionnel. Trop souvent arrangé et consanguin, soumis à la charia, il enferme les hommes dans l’endettement, fait figure de repoussoir pour les femmes éduquées qui refusent de se laisser enfermer dans une prison dorée et pose des problèmes de santé publique. D’où des divorces en plein essor.

Autre sujet qui fâche, les montages fiscaux sophistiqués de Patrick Drahi dont Antoine Champagne continue d’explorer les arcanes sur le site Reflets.info avec le soutien de toute la rédaction. Cette enquête fouillée sur les documents internes de la société Altice et de son propriétaire (Patrick Drahi donc) a valu à Reflets un procès d’un genre nouveau. Altice et les deux Family Offices qui gèrent la fortune personnelle du magnat des télécoms ont poursuivi la société qui édite Reflets.info devant le tribunal de commerce de Nanterre pour violation du secret des affaires.

Si le tribunal, composé de magistrats non professionnels, a jugé que le journal n’avait enfreint aucun secret dans ses articles, il a toutefois interdit de manière totalement indiscriminée à Reflets de publier des articles sur Altice à l’avenir. Le journal a fait appel et l’affaire passera devant la cour d’Appel de Versailles le 23 novembre. En attendant, toute la rédaction de Reflets a décidé de poursuivre ses investigations et ses publications, ce qu’elle a déjà fait avec un article sur la présence d’Altice et de certains de ses dirigeants au Panama. Et ce, alors même que Patrick Drahi avait juré aux sénateurs, l’interrogeant sur la concentration des médias, qu’il n’avait jamais eu de société au Panama.

Beaucoup d’entre nous se remémorent le premier confinement de 2020 comme un rétrécissement de nos vies. Mais pour l’auteur-compositeur britannique Charlie Winston, cette période a été fructueuse puisqu’il en a profité pour concevoir les quinze chansons d’un album où il se dénude As I Am. Marié à une Française avec laquelle il a deux enfants, installé dans un petit village près de Saint-Paul-de- Vence, celui que l’on a découvert en 2009 avec le tube Like a Hobo n’a rien perdu de sa tendance au vagabondage et à la rêverie : ses textes se dégustent dans un mélange de folk et de rock. Pour Bastille Magazine n°11, l’un des deux photographes du collectif Denis Meyer l’a rencontré dans les locaux de son label Tôt ou Tard pour le portrait de la rubrique L’Entretien Photographique.

Toujours dans la rubrique culture, Judith Chetrit continue sur sa lancée avec la saison 2 du podcast Keskili du quotidien Le Monde enregistré avec des écrivains, comme Bernard Minier, Lola Lafon, Alexis Jenni ou Brigitte Giraud – prix Goncourt 2022 avec Vivre vite – dont les épisodes sont déjà disponibles. Ils y évoquent leur rapport à la lecture et les livres qui les ont marqués, un thème qui sera décliné sur 10 épisodes. Dans un tout autre registre, Judith s’est penchée pour le magazine Actualités sociales hebdomadaires sur une PMI en Seine-Saint-Denis qui sensibilise les parents aux effets des abus des écrans sur leurs bébés et jeunes enfants.

Maïlys Khider, nouvelle recrue du collectif Extra Muros, publie aux éditions Zortziko un essai sur la liberté de manifester à notre époque. Intitulé Nous ne sommes pas dans le même camp, cet ouvrage revient sur le 17 novembre 2018, date de la première manifestation des Gilets Jaunes qui s’ouvrait alors sur une séquence sanglante: usage outrancier de flashballs contre les manifestants avec leur corollaire de mutilés tombés dans l’oubli, justice instrumentalisée, méprisante propagande médiatique. Quatre ans plus tard, le constat est amer : notre liberté de manifester a été durablement affectée. Alors que les réformes antisociales se poursuivent sur le front du chômage et des retraites, oserons-nous retourner en masse dans la rue, au péril de nos vies ? Ou la répression a-t-elle eu raison de la capacité de mobilisation de la population ?

La police, Jacques Duplessy s’y intéresse aussi en signant dans le magazine Bastille une longue enquête sur le nouveau président d’Interpol, Ahmed Nasser Al-Raisi. Cet ancien chef de la police des Émirats Arabes Unis a nommément été cité dans plusieurs dossiers troublants qui évoquent sa responsabilité dans des actes de torture commis là-bas.

Place à l’environnement avec Anne-Claire Poirier qui a révélé à l’occasion d’une enquête pour le quotidien Libération comment EDF et ses 56 réacteurs se trouvent rattrapés par l’accélération du changement climatique. Cet été, les maximales de températures, censées rester théoriques, ont été dépassées dans douze centrales. Dans le magazine Pour l’Eco, elle a publié une enquête sur la réalité de la transition écologique, vue des villes. Un voyage dans le temps et l’espace, de l’Airpocalypse aux éco-cités ultra-modernes.

On quitte la rubrique environnement pour partir avec Timothée de Rauglaudre à la découverte du continent numérique, nouvelle terre de mission de l’Eglise catholique. Pour la Vie, Timothée a en effet enquêté sur les influenceurs catholiques et autres entrepreneurs de la Church Tech qui veulent évangéliser le « continent numérique ». Il a été invité pour en parler sur les ondes de Mouv’. Dans l’ultime numéro de la revue Limite, qui s’apprête à fermer boutique, il a publié une enquête sur ces « cyberchrétiens » et une interview du théologien brésilien Frei Betto, compagnon de route du président Lula. Enfin, il sort ce jeudi 10 novembre son nouveau livre, aux éditions de l’Escargot, Les Moissonneurs : au cœur de la théologie de la Libération. Une enquête qui l’a emmené sur les traces de chrétiens engagés pour la justice sociale au Brésil et au Mexique.

Laurence Soustras et Nicolas Margerand se sont rendus au Caire pour couvrir les deuxièmes assises de la francophonie scientifique. Ils ont notamment pu interviewer Slim Khalbous, le recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le reportage sera diffusé prochainement sur Business Africa.

Peggy Corlin, autre nouvelle recrue du collectif, s’est plongée pour le site Slate dans la réforme des règles régissant la zone euro. Un carcan budgétaire que certains Etats membres de l’UE souhaitent flexibiliser quand d’autres veulent s’en tenir à une application stricte.

Stéphanie Fontaine révèle dans La Lettre A que l’ex-dircom’ de TotalEnergies, Jacques-Emmanuel Saulnier, resté dans le giron du géant pétrolier en prenant la tête de sa fondation, s’est engagé dans Horizons, le parti d’Edouard Philippe. Avant Total, Saulnier a été durant dix ans le porte-parole d’Areva. C’est lui qui avait recruté l’ancien Premier ministre en 2007 pour s’occuper des relations institutionnelles, autrement dit du lobbying, du groupe nucléaire. Stéphanie a par ailleurs mené une enquête pour le site d’information automobile Caradisiac qui revient sur les raisons du revirement gouvernemental sur les amendes forfaitaires délictuelles (AFD). A défaut d’être généralisée, comme le souhaitait Emmanuel Macron, cette procédure doit tout de même s’élargir, via le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), en discussion au Parlement en ce moment. Dans le cadre d’un débat sur la privatisation des services publics, Stéphanie participera aux 7ème rencontres annuelles des lanceurs d’alerte qui se dérouleront du 11 au 13 novembre à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, à La Plaine St-Denis.

Séverine Charon, quelques mois après les scandales Orpéa et Korian, s’est penchée opportunément pour le mensuel de presse professionnelle Néorestauration sur la qualité amoindrie des repas servis dans les Ehpad, qu’ils soient publics et privés. Avec un budget consacré à l’achat des matières premières constant et des prix qui explosent, que peut-on espérer ? Dans la fameuse rubrique Dérapages du mensuel Capital, elle relate par ailleurs la descente aux enfers de la mutuelle MAE, spécialiste de l’assurance scolaire.

Marjolaine Koch nous apprend dans l’émission Secrets d’info diffusée sur France Inter le 22 octobre dernier et réécoutable en podcast que si la fraude sociale est estimée à 2,3 milliards d’euros, le non-recours aux prestations sociales, lui, serait supérieur à 10 milliards d’euros. Un scandale qui mériterait d’être davantage médiatisé.

Sandrine Chesnel s’est penchée pour le mensuel Le Particulier sur les meilleures manières de préparer ses obsèques. Dans le même magazine, elle arbitre le match entre portage salarial et micro-entreprise. Dans un tout autre registre, elle a donné dans Le Parisien la parole à des étudiants français partis étudier à New York, un rêve qu’ils paient au prix fort.

Catégories
Environnement Société

Heureux sans enfants

Hier perçu comme égoïste, le choix de renoncer à avoir des enfants ou d’en limiter le nombre est revendiqué comme un acte altruiste nécessaire pour adoucir le sort des vivants. Un article paru dans Les Cahiers de TC.

Catégories
Article Extra-Muros actualité Société

Anticor : les magistrats se hâtent lentement

Presque deux ans… C’est le temps qu’il a fallu aux juges pour réaliser qu’ils ne pouvaient pas juger l’affaire qui leur était soumise – un litige au sein de l’association anticorruption Anticor -, tout simplement parce qu’ils connaissent l’un des protagonistes du dossier, lui-même magistrat avec lequel ils étaient tous collègues, et qui était vice-président, et même président par intérim d’Anticor à l’époque des faits.

Pour Le Canard enchaîné

Catégories
Article Économie Extra-Muros actualité Politique

L’ex-dircom’ de TotalEnergies roule pour Edouard Philippe

L’ex-dircom’ de TotalEnergies, Jacques-Emmanuel Saulnier – désormais à la tête de la fondation du géant pétrolier -, s’engage politiquement pour Horizons, le parti d’Edouard Philippe, qu’il connaît depuis plus de quinze ans.

Pour La Lettre A

Catégories
Extra-Muros actualité

Septembre 2022: les actus d’Extra-Muros

En cette rentrée, deux membres de notre collectif, Antoine Champagne et Jacques Duplessy font la une de l’actualité avec une enquête pour le média Reflets.info sur les données du groupe Altice issues d’un leak. L’affaire a été annoncée directement sur BFMTV par Jacques Duplessy. Mais pas plus l’enquête que le teaser n’ont plu à la famille Drahi. L’avocat d’Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi) demande le retrait de quatre articles du site reflets.info sous astreinte de 500 euros par jour de retard, ainsi que la suppression des copies des données issues du piratage par le groupe de ransomware Hive.

Evidemment, rien n’est anodin puisque le groupe Altice recherche la responsabilité des journalistes au même titre que celle des pirates et s’appuie sur la loi sur le secret des affaires. Ce qui pourrait avoir des répercussions graves sur la liberté d’informer. Parmi les multiples soutiens apportés à Reflets, le Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne, le Syndicat national des Journalistes (SNJ)  mais aussi de nombreux contributeurs à une cagnotte en ligne à laquelle le Collectif Extra-Muros a décidé de participer.

Heureusement, tout n’est pas que menaces judiciaires dans l’horizon d’Extra-Muros. Du moins pas encore. C’est ainsi que faisant fi de toutes suites judiciaires éventuelles, Frédéric Brillet n’a pas hésité à s’enfoncer dans un silo de la région parisienne reconverti en musée privé pour réaliser un reportage sur la collection d’art contemporain du couple Billarant pour Mieux Vivre, pendant que Laurence Soustras plongeait dans l’underground musical électro et africain réuni à Aubervilliers lors de l’escale du collectif Nyege Nyege, pour l’émission Initiative Africa. Tout cela alors que Jacques Duplessy partait pour Paris-Match à la rencontre d’un Auvergnat qui a découvert un immense gisement de saphir sur ses terres et prépare une ligne de bijoux éthiques made in France avec d’autres passionnés.

Des marchés publics scrutés

Cela tombe bien car les flottements de l’éthique ou les dysfonctionnements qui posent question, c’est ce que traquent plusieurs membres de notre collectif. Marjolaine Koch a ainsi raconté pour l’émission Affaires sensibles sur France inter l’histoire de Marthe Gautier, la femme qui a découvert le chromosome surnuméraire de la Trisomie 21, et dont la découverte a été « volée » par un autre chercheur, Jérôme Lejeune.  De son côté, Judith Chetrit s’est penchée pour une enquête parue dans le numéro de septembre du magazine Liaisons Sociales sur l’influence des cabinets de conseil à Pôle Emploi. « Il n’y a pas qu’au sommet de l’État que les grands cabinets privés sont sollicités pour conseiller l’action publique. L’opérateur public de l’emploi ne s’en prive pas non plus. Au risque d’y perdre ses propres compétences internes et une partie de sa raison d’être, avertissent les syndicats ».

Et dans Mediapart, Stephanie Fontaine scrute les solutions expérimentées pour désengorger les urgences des hôpitaux au temps de la start-up nation : envoyer, via les Samu, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. Ces Unités mobiles de Télémédecine (UMT) sont officiellement opérées par une association à but non lucratif, Sauv Life… Une association, présidée par un urgentiste de l’AP-HP, à la démarche toutefois très entrepreneuriale, a-t-elle découvert. Largement médiatisée, cette expérimentation soulève de sérieuses questions tant au niveau du service rendu que du coût et des conditions d’octroi d’une commande publique.

Disséquer les dysfonctionnements du présent mais aussi du passé, c’est ce qu’a fait Frédéric Brillet en suivant pour Liaisons Sociales le procès en appel des dirigeants de France Telecom condamnés en première instance pour avoir institué un management toxique générateur d’une vague de suicides. Même retour en arrière pour Jacques Duplessy qui a fait un point sur le dossier de la catastrophe industrielle de Lubrizol pour Blast, trois ans après la pollution. Il montre que les « lendemains sont enfumés » car les acteurs tardent à faire la vérité sur l’accident et ses conséquences sanitaires et environnementales.  Judith Chetrit revient de son côté sur l’injustice d’un emballement médiatique néfaste « autour d’un nom et d’un visage devenus l’exemple de la propagation du sida en Amérique du Nord dans les années 1980. “Derrière Gaëtan Dugas, un Canadien catalogué à tort de patient zéro, se jouent les premières années d’une épidémie meurtrière ».

L’envol de l’éolien

Retour au présent et grand bol d’air avec Anne-Claire Poirier, la plume écolo du collectif qui s’est intéressée ce mois-ci à l’éolien en mer : son enquête parue dans le Journal de l’éolien comprend une visite exclusive – et en images – de la plus grande usine éolienne de France. Pour Vert, elle a passé à la loupe le budget 2023 et les projets de loi destinés à accélérer les renouvelables et le nucléaire. Après tous ces chiffres, un peu de légèreté, quand même : elle nous a concocté un article pour le Figaro Demain, consacré aux très populaires « Tickets climat » mis en place par plusieurs de nos voisins depuis cet été.

Notre vie au quotidien, c’est aussi la grande affaire de plusieurs membres de notre collectif. Santé bien sûr, à travers le travail d’Annabel Benhaiem sur le diabète. Son article paru dans « Glucose Toujours », nouveau et premier média entièrement dédié à l’actualité du diabète, traite de la loi sur les assurances emprunteurs qui a supprimé les surprimes pour les diabétiques et autres malades chroniques à hauteur de 200.000 euros de prêt par tête. Stéphanie a également réalisé un entretien avec la présidente de l’Assemblée nationale sur la réforme des retraites. Pour Yaël Braun-Pivet, macroniste de la première heure ou presque, oui, la réforme est « nécessaire », mais elle nécessite aussi « du dialogue et de la concertation ». Une interview à retrouver dans Le Trombinoscope.

Marjolaine Koch a décliné une série de cinq podcasts sur les mobilités, en collaboration avec le journaliste Olivier Razemon : sur le mode « dis-moi où tu habites, je te dirai comment tu te déplaces », les épisodes abordent la marche à pied, le vélo, la voiture, les trains de banlieue et les gares TGV.

Un portrait en couverture

Sandrine Chesnel, notre spécialiste de l’éducation se penche, quant à elle, sur les secrets de la réussite dans le secondaire à travers un entretien avec Jérémie Fontanieu. Ce professeur, qui affiche 100% de réussite au bac dans son lycée défavorisé du 93, a fait la couverture du Pélerin à la rentrée. Elle nous aide aussi à mieux comprendre l’intérêt de la VAE (Validation des acquis de l’expérience) dans le mensuel Le Particulier. De son côté, Eloïse Fagard a réalisé 9 épisodes de 4-5 minutes tout en archives, sur des personnalités importantes ou événements phares du XXe siècle, le tout dans une production de l’INA pour la Grande Explication sur Lumni, la plateforme éducative de France TV.

Au quotidien aussi : le travail d’Isabelle Souquet que vous avez pu entendre sur France Inter ces dernières semaines. Elle y a couvert plusieurs sujets pour le service économique, de la fusion avortée TF1 /M6 à l’avenir des buralistes face à l’augmentation du prix du tabac en passant par diverses mobilisations pour les salaires dans le service public. Tout cela en attendant de repasser à l’un de ses sujets long cours de prédilection : l’antimafia. Elle prépare un troisième volet après la Calabre et la Sicile et ce sera à Milan.

La religion, enfin, avec une belle note d’espoir : Timothée de Rauglaudre poursuit son exploration des courants qui parcourent les communautés catholiques. Il nous emmène ainsi dans le magazine Bastille de Septembre à la paroisse catholique de Trappes dans les Yvelines, où le père Étienne Guillet invite les diverses cultures issues de l’immigration à prendre leur place et œuvre au dialogue avec les musulmans, première religion à l’échelle de la ville.

De son côté, Philippe Clanché a ausculté les chrétiens italiens à la veille de l’élection législatives où ont triomphé Giorgia Meloni, et Fratelli d’Italia. Il a réalisé que les protestants s’inquiétaient davantage que les catholiques de l’arrivée d’un parti d’extrême droite.

Donner la voix aux victimes d’abus est une mission constante du collectif. La première émission de Timothée de Rauglaudre pour Les Pieds sur terre sur France Culture, met en relief les récits de Solène et Soazig, qui ont grandi au sein de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, une communauté catholique intégriste où les femmes doivent obéissance et soumission aux hommes. Elles se sont enfuies après avoir subi des violences physiques et psychologiques.

Laurence Soustras a suivi pour le média en ligne africa on air, la révolte des travailleurs clandestins de l’intérim et les piquets de grève organisés dans la région parisienne cet été parmi les employés du bâtiment, de Chronopost et de la Poste.

Et, pour finir, nous avons le plaisir de vous annoncer que « Crayon au poing » le documentaire d’Eloïse Fagard et de Lizzie Treu a été sélectionné au Festival Femmes en résistance d’Arcueil (France) dans la sélection « Femmes en résistance à l’effacement » et il y a été diffusé le 25 septembre. Il s’agit d’une plongée dans l’univers de quatre dessinatrices engagées de bande dessinée arabe, dix ans après le début des printemps arabes.