Catégories
Société

HEROINE : SOIGNER LE MAL PAR LE MAL

Depuis 1998, l’État néerlandais distribue gratuitement de l’héroïne pure aux toxicomanes les plus endurcis qui ne parviennent pas à décrocher.

Catégories
Société

Vos papiers !

Sur quels critères définit-on l’identité juridique, et comment ont-ils évolué au fil des ans ? La réponse en dit long sur les États qui les instaurent.

Catégories
Société

Soitec : vis, meurs, ressuscite

Depuis sa création en 1992, l’entreprise détient un savoir-faire unique.

Catégories
Société

Sacré pastis sur instagram

UNE PUB pour de l’alcool ? Jamais ! Ce sont, à les entendre, d’innocents amateurs de pastis qui ont lancé, sur instagram, le concours de beauté « Miss Riflon » (petit nom du pastis) 2021.

Catégories
Article Économie Société

CBD au volant, attention danger !

Des conducteurs qui certifient n’avoir consommé que du CBD – cannabis légal – se retrouvent dépistés positifs aux stupéfiants, et ainsi poursuivis pour ce délit, qui s’accompagne de sanctions gravissimes. Cela fait plusieurs mois maintenant que le sujet émerge devant les tribunaux, mais rien n’est fait, pour tirer au clair cette situation, comme pour donner les moyens, le cas échéant, à ces citoyens de se défendre.

À l’entendre, le phénomène serait « exponentiel » : « Non seulement, j’ai de plus en plus d’affaires de stupéfiants avec l’intensification des contrôles, constate l’avocate Laureen Spira, mais surtout j’ai de plus en plus de consommateurs de CBD qui se retrouvent dépistés positifs. »

Or, positifs aux stupéfiants lorsqu’on est au volant, c’est pour rappel un délit passible de 4 500 euros d’amende, deux ans d’emprisonnement, en plus d’un retrait de six points, sans parler des peines complémentaires que sont la confiscation du véhicule, et de manière plus courante, la suspension du permis de conduire (jusqu’à trois ans) quand ce n’est pas son annulation !

Enquête complète à lire sur le site de Caradisiac.