Catégories
Extra-Muros actualité

Mars 2022 : les actus d’Extra-Muros

La force d’un collectif de pigistes est, sans aucun doute, la variété des profils qui le composent. Nos productions des dernières semaines en sont une preuve. Certaines d’entre elles sont, par ailleurs, co-signées par plusieurs journalistes d’Extra-Muros. En dix ans d’existence, c’est l’une des facettes du collectif : croiser les expertises pour réaliser des projets en bonne complémentarité (et camaraderie!).

Depuis deux semaines, l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe mobilise une partie des membres. Depuis Oujhorod à l’ouest du pays à la frontière avec la Slovaquie, notre photographe Denis Meyer documente l’arrivée des dizaines de milliers de familles ukrainiennes parties en exode. Accueillies dans des camps humanitaires, des centres sportifs ou des cantines solidaires convertis en points de chute temporaires avant le passage de la frontière, il recueille les conditions éprouvantes de leur périple. Sur place, des étudiants sont devenus bénévoles pour accompagner leurs concitoyens originaires de Kyiv, Kharkiv, Odessa ou encore Marioupol. Le contenu de son travail est régulièrement actualisé sur son compte Instagram. C’est également dans cette ville qu’est installé le siège du Comité d’aide médicale, une association pour laquelle plusieurs mairies d’arrondissements parisiens et franciliennes récoltent des dons de biens de première nécessité et financiers. Une large campagne qui a fait l’objet d’une interview dans le journal La Vie et d’un reportage dans la matinale du week-end de France Inter. Anciennement salarié dans l’humanitaire, Jacques Duplessy en assure une partie de la coordination.

Dans ce “scénario du pire”, qui fait l’objet d’un dossier continuellement enrichi sur Reflets.info, Antoine Champagne décrypte comment l’exclusion de certaines banques russes du réseau interbancaire SWIFT pèse davantage directement sur les oligarques russes plutôt que de constituer un instrument de pression efficace sur Vladimir Poutine. Une autre faille relevée a été celle de la sécurisation des caméras embarquées des voitures de police de Kiev. Une donnée critique puisqu’il était possible d’observer en temps réel l’emplacement des barrages et des véhicules militaires circulant dans la capitale, de même que l’écoute des consignes qui leur étaient transmises par radio. En quelques heures, après une alerte via l’ambassade ukrainienne en France, les flux ont pu être coupés. Cette histoire inouïe a été ensuite relayée par l’AFP et Brut

Crédit : Reflets.info

Alors que les frontières entre l’Ukraine et ses pays voisins sont devenues un point d’afflux massif, Judith Chetrit s’est penchée sur une autre frontière, celle à Calais qui sépare d’une trentaine de kilomètres la France et la Grande-Bretagne. Ultra-sécurisée à renfort de traités bilatéraux et d’importantes dépenses publiques françaises et britanniques, elle a co-réalisé, avec la journaliste Margaux Benn, un documentaire audio d’une quarantaine de minutes pour le podcast anglophone On Spec sur l’installation lucrative d’innombrables murs, barbelés, agents de sécurité privée et technologies de surveillance qui longent ce littoral pour empêcher le passage de migrants, désormais plus nombreux à tenter leur chance par une redoutable traversée de la Manche. Avec un documentaire, diffusé sur Arte, qui dépasse les frontières nationales pour montrer la combativité de quatre bédéastes du monde arabe, les réalisatrices Eloïse Fagard et Lizzie Treu poursuivent la promotion de Crayon au poing. Encore visionnable, celui-ci sera projeté le 18 mars prochain à 16h à la Cité de la BD lors du festival d’Angoulême. 

A un mois et demi du premier tour de l’élection présidentielle, la couverture des enjeux de la campagne occupe également une partie de notre actualité. Avec Jacques Duplessy en coordinateur, le numéro 2 de la revue C’est Off consacrée à Jean-Luc Mélenchon regroupe plusieurs articles écrits par Anne-Claire Poirier, Guillaume de Morant et Antoine Champagne qui explorent le programme, l’entourage, les faces cachées et le parcours du candidat de la France insoumise.

Timothée de Rauglaudre offre, lui, une autre plongée dans les coulisses de campagne en tirant le portrait de Thierry Jadot, “grand frère de” et publicitaire aguerri bien connu des chefs d’entreprise dans la revue Deux mille vingt-deux publiée par les éditions Robert Laffont. Sans oublier le président-candidat Emmanuel Macron dont l’action en matière de protection sociale fait l’objet d’un bilan de Séverine Charon pour la revue Emile publiée par l’association des élèves de Sciences-Po mais aussi d’un long dossier de Sandrine Chesnel sur sa réforme de l’assurance-chômage à lire dans Le Particulier.  

Double dose de double-jeu détectée par le collectif. D’abord celui de l’ancien ambassadeur et député de Paris Laurent Dominati qui, selon l’enquête de Stéphanie Fontaine publiée dans la Lettre A, utiliserait la liste électorale consulaire du million et demi de Français vivant donc à l’étranger pour monnayer des publicités à paraître dans des newsletters élaborées par son site Internet. Enfin, l’obsession de Marjolaine Koch et Timothée de Rauglaudre pour le marketing multiniveau et les groupes de vente pyramidale se poursuit sur le site des Jours. Sur les sept volets prévus, le plus récent décrit comment ces communautés en ligne se situent à mi-chemin entre l’arnaque et la secte dont les jeunes ont du mal à s’extraire. 

Dans la rubrique bonnes et les mauvaises affaires des entreprises, Frédéric Brillet dépeint dans l’Express la réussite détonante d’un industriel isérois, Soitec, qui a signé un juteux contrat pour équiper en puces les smartphones de Google alors même que le marché mondial des semi-conducteurs a été particulièrement déstabilisé par la pandémie. A contrario, dans le média d’investigation local Le Poulpe, Yves Deloison pousse un timide cocorico après avoir détricoté les conditions de production du lin dont la Normandie se targue d’être le leader mondial. En conclusion, le côté naturel et écolo de sa fibre tient plus de la légende que de la réalité. 

Extra-Muros pense aussi à vos yeux et à vos oreilles. Après avoir longuement épluché les archives des années 90 pour le studio de podcasts Majelan, la secte de l’Ordre du Temple Solaire perd un peu de son mystère ésotérique pour Isabelle Souquet. Car ce format bénéficie d’un bon écho ces temps-ci, Yves Deloison vous donne également plein de conseils pour créer un podcast grâce aux étapes décrites dans le magazine Dossier Familial. Stéphanie Fontaine a, quant à elle, sillonné à moto durant plusieurs mois toutes les entrées de la capitale parisienne pour vérifier la bonne signalisation de la nouvelle limitation de vitesse à 30 km/h en vigueur dans la capitale depuis l’été dernier. Résultat : les indications se superposent, cafouillage garanti et PV contestables à gogo, d’après la vidéo made in Caradisiac

Allez, un dernier cadeau pour votre ouïe. Ou plutôt vos prochaines discussions de couple. Avez-vous déjà entendu parler du “fossé orgasmique”? La disparité flagrante d’atteinte de l’orgasme entre les hommes et les femmes. Dans Axelle, un média féministe belge, Morgane Pellennec nous apprend que celle-ci est bien plus le fait de facteurs socio-culturels que biologiques ou anatomiques. En espérant que vous ayez pris votre pied en lisant nos actualités du mois. 

Catégories
Extra-Muros actualité

Février 2022 : Extra Muros lance ses « actus du mois »

Notre collectif fêtera en juin prochain ses dix ans d’existence. Pour l’occasion, nous lançons nos « actus du mois« . Chaque mois, vous retrouverez sur notre site et nos réseaux sociaux nos dernières productions pour la presse, la télé, la radio ou le web. Pour cette première édition, il y en a pour tous les goûts : de l’enquête, de l’histoire, du grand reportage sur la ruralité, les autoroutes, les réfugiés afghans ou la religion… Chez Extra Muros, on ne s’arrête jamais de passer des coups de fil, n’en déplaise à Gérard Darmon.

Parce qu’il faut bien s’y coller, certains d’entre nous suivent l’évolution du Covid-19. Alors que Jacques Duplessy a tendu le micro à un épidémiologiste, le professeur Antoine Flahault, pour décrypter sur Reflets.info le (plus si) nouveau variant Omicron, Sandrine Chesnel se demande dans Témoignage chrétien s’il pourrait s’agir du “der des ders” (on ne vous cache pas qu’on croise les doigts 🤞). Quoi qu’il en soit, pendant que le variant se déployait, notre ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer préparait la rentrée scolaire depuis Ibiza. Dans les pages de L’Obs, Stéphanie Fontaine a cherché à savoir pourquoi.

S’il vous arrive de scroller sur Instagram, vous êtes peut-être déjà tombé sur un post promettant de devenir millionnaire en un temps record grâce au trading en ligne. Dans leur série “L’arnaque, elle est vite répandue”, dont les trois premiers volets sont disponibles sur Les Jours, Marjolaine Koch et Timothée de Rauglaudre ont enquêté sur ce phénomène qui séduit de nombreux jeunes. Éloïse Fagard, de son côté, est revenue pour l’émission Au bout de l’enquête, sur France 2, sur l’affaire Olivier Cappelaere, un chef d’entreprise qui a tenté d’assassiner, en l’empoisonnant, un octogénaire à qui il avait acheté un appartement en viager. Fidèle à ses marottes, Stéphanie Fontaine s’est penchée pour Caradisiac sur un argument récurrent dans le monde politique pour refuser la nationalisation des autoroutes : il suffirait d’attendre la fin des contrats avec les entreprises privées pour que l’État les récupère gratuitement. Petit spoiler : c’est faux ! Toujours dans la série “marottes”, Anne-Claire Poirier démonte huit idées reçues sur le nucléaire sur Vert, le média qui décrypte l’actualité écologique.

Chez Extra Muros, on aime beaucoup raconter l’histoire pour éclairer le présent. L’histoire politique, avec le difficile adieu au pouvoir de Valéry Giscard-d’Estaing (et son célèbre “Au revoir”) narré par Marjolaine Koch dans l’émission Affaires sensibles sur France Inter, ou encore une interview par Frédéric Brillet de l’ancien ministre socialiste Jean Auroux, qui livre dans le numéro de février de Liaisons sociales son regard sur l’évolution des lois portant son nom. Mais aussi l’histoire économique : celle des débuts de la désindustrialisation dans la sidérurgie lorraine, dans un épisode d’Affaires sensibles écrit par Judith Chetrit, ou encore celle du couple à l’origine des petits LU, biscuits de notre enfance, dans un article signé par Sandrine Chesnel dans le dernier hors-série de Pour l’Éco.

À l’écran, la chaise vide que venait de quitter Giscard est restée environ une minute, alors que retentissait La Marseillaise

Ce mois-ci, on vous fait aussi voyager au Haut-Karabagh, le “jardin noir du Caucase” où s’est rendue Isabelle Souquet un an après la guerre pour Reflets.info, et en Allemagne d’où Héloïse Rambert raconte les progrès de la greffe d’organes porcins dans les pages du Point. Jacques Duplessy, lui, décrypte sur Reflets.info les problèmes de l’armée ukrainienne alors que les tensions avec la Russie connaissent un nouveau pic. Notre dernière recrue, Louis Carzou, parle sur Reflets.info, toujours, des drôles d’invités américains à une conférence sur… la souveraineté numérique en Europe.

En France, nous avons parlé d’insertion. Isabelle Souquet est allée tendre le micro aux réfugiés afghans sur France Culture, tandis que Marjolaine Koch revient dans Affaires sensibles sur la belle expérience des Territoires zéro chômeur longue durée.

On vous parle aussi de ruralité, avec un article de Judith Chetrit sur la lutte contre les violences faites aux femmes en une de La Gazette des communes, illustrée par notre photojournaliste Denis Meyer, et un documentaire suivant une apprentie agricultrice, à écouter sur ARTE Radio et réalisé par Yves Deloison.

La religion est également en bonne place dans nos productions du mois. Philippe Clanché parle des persécutions contre les chrétiens au Nigéria dans Réforme et du “synode sur la synodalité” voulu par le pape François, qui peine à démarrer, dans Témoignage chrétien. Morgane Pellennec, toujours dans Témoignage chrétien, interroge l’usage politique de la communion aux États-Unis par les anti-avortement, tandis que Timothée de Rauglaudre a donné la parole pour Reflets.info à un historien des religions sur le mythe du complot jésuite.

La suite le mois prochain !

Catégories
Extra-Muros Productions

Nouvelle enquête sur l’environnement

Extra Muros et le journal en ligne Reflets.info s’associent pour réaliser cette enquête d’intérêt général sur une thématique écologique. Difficile de vous en dire plus, car nous ne devons pas porter préjudice à notre travail d’enquête. Vous savez comme nous que le respect de l’environnement et l’écologie engagent l’avenir de notre monde. Il y a beaucoup à dire sur les voyous de l’environnement et les conséquences politiques des choix environnementaux. Cette enquête donnera lieu à une web-série, des articles et un reportage photo.

Nous n’en sommes pas à notre coup d’essai. Notre première enquête coproduite par Extra Muros et Reflets.info a porté sur les marchés publics que l’État passe pour mettre en place le traitement automatisé des infractions, les radars automatiques. Cette enquête a donné lieu à un documentaire accessible gratuitement et à une série d’articles sur Reflets.info. Une enquête judiciaire est en cours suite à une plainte de l’association Anticor. Notre documentaire a déjà été vu par plus de 300.000 personnes. Il a pu voir le jour grâce aux dons de plus de 1000 contributeurs au travers de financements participatifs lancés par Extra Muros et de Reflets.info.

Nous avons besoin de vous pour aller au bout de ce nouveau projet. Une enquête, c’est du temps de travail, des frais de déplacement et de location de matériel spécialisé, comme des caméras. Nous nous engageons à adresser aux donateurs un bilan financier complet et transparent sur l’utilisation des dons.

Vous pouvez aussi vous abonner à Reflets.info. La presse indépendante est fragile. C’est 3,6 € par mois. Des infos 100% maison, des enquêtes, pas de publicité ni de revente de données personnelles. Le journal n’a pas d’actionnaires autres que ses journalistes.

Photo d’illustration de Une : Cyril Marcilhacy

Catégories
Extra-Muros actualité

Extra Muros et Reflets.info s’associent pour produire des enquêtes journalistiques

Plus qu’un nouveau média, le collectif de journalistes Extra Muros crée une nouvelle façon de produire, financer et diffuser de l’investigation indépendante. Leur objectif « révéler ce qui normalement resterait caché. Nous jugeons que l’information est un bien commun au service de l’intérêt général », défend Jacques Duplessy, président de l’association Extra Muros.

Ce nouveau modèle, c’est :

  • une indépendance totale. « C’est ce qui nous a réuni avec le site d’information, Reflets.info, qui coproduit notre premier documentaire ». Cette indépendance passe par un financement participatif. La volonté d’Extra Muros, c’est aussi de rapprocher les journalistes et les citoyens car « nous constatons un véritable engouement pour l’investigation journalistique » ;
  • une volonté de traiter des sujets complexes. « Nos sujets de prédilection, c’est la gestion des finances publiques, la corruption, le lobbying, la surveillance de masse, l’environnement ou la santé publique », détaille Antoine Champagne, le rédacteur en chef de Reflets.info ;
  • Des résultats. La première enquête coproduite par Extra Muros et Reflets.info a porté sur les marchés publics que l’État passe pour mettre en place le traitement automatisé des infractions, les radars automatiques. Cette enquête a donné lieu à un documentaire accessible gratuitement et à une série d’articles sur Reflets.info. Une enquête judiciaire est en cours suite à une plainte de l’association Anticor. Le film a déjà été vu par plus de 300.000 personnes et plus de 1000 contributeurs ont participé au travers de deux campagnes de financement participatif lancée par Extra Muros et Reflets.

Une nouvelle enquête est en cours dans le domaine de l’environnement. Difficile de vous en dire plus, car nous ne devons pas porter préjudice à notre travail d’enquête. Vous savez comme nous que le respect de l’environnement et l’écologie engagent l’avenir de notre monde.
Cette enquête donnera lieu à une web-serie, à des articles et à un reportage photo. Pour mener ce projet à bien, nous avons besoin de vous.

Catégories
Extra-Muros Productions

Radar, la machine à cash – Scandales et gros profits

Le 8 janvier 2020, nous diffusions notre premier documentaire d’investigation : « Radar, la machine à cash, scandales et gros profits » (70 minutes) simultanément sur Reflets.info, Médiapart et Caradisiac. Coproduit par Extra Muros et Reflets.info, ce film révèle les dessous des marchés publics que l’État a passé pour mettre en place ce système, véritable usine à PV. Des marchés publics dont on en parle jamais. Depuis cette date, plus de 300.000 personnes ont vu notre documentaire. Des enquêtes judiciaires sont en cours suite à des procédures lancées par l’association anticorruption Anticor.

Notre enquête a donné lieu également à des articles sur Reflets.info à retrouver ici

Le budget global de cette enquête a été de 65.000 €. Mais il nous manque encore 23.000  € pour entrer dans les frais de ce film. Vous avez aimé ce film ? Soutenez l’investigation indépendante en faisant un don ici sur Reflets.info (don déductible à 66%). Entre les financements participatifs de Reflets.info et d’Extra Muros, vous êtes déjà plus de 1000 à nous avoir fait confiance ! Merci.

Vous pouvez découvrir la présentation de notre enquête ci-dessous :

Où va l’argent des radars ? Les radars sont devenus le synonyme de « pompes à fric », le symbole du ras-le-bol fiscal, d’une vie trop chère pour les Français. Un an après le début de la crise des Gilets Jaunes durant laquelle les radars automatiques ont cristallisé une partie du mécontentement, ce documentaire dévoile une facette jamais racontée du système : la gestion des marchés publics. Nous nous sommes intéressés à ces marchés du traitement automatisé des infractions. On en a répertorié plus d’une centaine depuis la naissance des radars en 2003. Grâce au député François Ruffin, nous avons pu pénétrer dans le centre de Rennes.

C’est un système très opaque, mais on a réussi à calculer que depuis 2009, ces contrats ont représenté une dépense de plus de 2,5 milliards d’euros. Documents confidentiels et inédits à l’appui, interviews d’acteurs politiques mais aussi de l’ombre – Claude Guéant, Nicolas Sarkozy, Thierry Breton, des préfets… – , c’est tout cela qui sera à découvrir à la rentrée de janvier ! Nous avons passé au crible ces contrats. Notre enquête met en lumière le laisser-aller de l’État dans la gestion de cet argent public et comment il a permis à des entreprises de surfacturer de nombreuses prestations. Notre enquête met aussi en lumière le « pantouflage » de deux anciens ministres (Thierry Breton et Francis Mer) et fonctionnaires qui, après avoir travaillé sur ce dossier des radars, sont partis dans les entreprises bénéficiaires de ces marchés publics. Deux plaintes déposées par l’association anticorruption Anticor ont conduit à l’ouverture de deux informations judiciaires. Des juges d’instruction doivent donc enquêter sur ces méfaits présumés. Les Gilets Jaunes se sont attaqués aux radars, notamment parce qu’ils protestaient contre l’abaissement de la limitation de vitesse à 80, imaginaient-ils l’ampleur du scandale financier qui se cache derrière ? Aujourd’hui encore, des marchés publics sont passés sans appel à concurrence, au détriment de toutes les règles de bonne gestion.