Catégories
Non classé

Février 2023 : les actus du collectif Extra-Muros

Droits : Leah Kelley. Retraites, Ukraine, Myanmar, ressources minières… les membres du collectif ont proposé des angles originaux, constructifs et informés sur ces sujets brûlants.

Février 2023 a été marqué par les grèves et les manifestations à l’encontre du projet de loi sur la réforme des retraites. Maïlys Khider a couvert la manif du 7 février qui a vu près de 2 millions de personnes descendre dans la rue. Pour Le Média, Maïlys est revenue avec des témoignages de grévistes qui expliquent en quoi leur santé physique et mentale pourrait être affectée si l’âge légal de départ passait à 64 ans.

64 ans, l’âge idéal pour commencer une carrière de sénateur. Les sénateurs LR martèlent depuis janvier que les régimes spéciaux, c’est « une injustice ». Ils sont les premiers supporters du gouvernement sur la réforme des retraites. Mais dès qu’il s’agit de parler de leur propre régime, ça se corse ! En moyenne, un sénateur touche pourtant près de 3900 € à la retraite, et après un seul mandat, c’est déjà 2190 € nets garantis ! Stéphanie Fontaine rappelle quelques ordres de grandeur dans Le Canard enchaîné

La réinvention du travail

Cette réforme des retraites a invité plusieurs personnalités du monde intellectuel à remettre en question la notion de travail. Pour le magazine Entreprise & Carrières, Frédéric Brillet a interviewé Olivier Grenouilleau. Dans son essai, intitulé “L’invention du travail” publié aux Editions du Cerf, cet historien renommé dresse un vaste panorama historique de ce phénomène humain universel en explorant ses différentes facettes entre nature et culture, malédiction et rédemption, servitude et libération.

S’éloigner de la servitude, dans l’espoir d’entamer un processus de libération, c’est l’enjeu actuel pour les travailleurs des plateformes. Leurs droits sociaux se jouent à la fois en France et à Bruxelles. Peggy Corlin s’est plongée dans les négociations de dialogue social engagées en France entre représentants des chauffeurs de VTC et des livreurs et représentants des plateformes. Dans le même temps, les institutions européennes négocient la mise en place d’une présomption de salariat pour ces travailleurs, à rebours des intentions françaises puisque Paris semble plus favorable à l’émergence d’un statut nouveau, quelque part entre le salariat et le statut d’indépendant.

Pacifisme papal

En Ukraine, la retraite – ou plutôt la reddition – n’est pas un sujet, même si plusieurs acteurs y travaillent, comme le Pape François. Dans Le Monde diplomatique de février, Timothée de Rauglaudre publie un article sur le « non-alignement » du pape François en matière géopolitique. À la fois chef d’État et autorité religieuse, le pape se veut médiateur sur la scène internationale, notamment lors de conflits armés. Dans le cas de l’Ukraine, cette position traditionnelle lui attire les accusations de naïveté et de complaisance vis-à-vis de Moscou. L’histoire récente de la diplomatie vaticane révèle un pacifisme plus subtil qu’il n’y paraît.

Un an avant l’invasion russe en Ukraine, début 2021, la Birmanie connaissait un coup d’État militaire, dont les répercussions continuent de faire des ravages en ce début 2023. Pour La Vie, Timothée de Rauglaudre a publié une interview du père David Michael de Penha, prêtre birman qui réside aux États-Unis, sur les violences contre les catholiques qui se multiplient dans son pays. Il dénonce la junte et pointe le manque de réaction des autorités catholiques.

Armes françaises en Birmanie

En Birmanie, toujours, deux logiciels produits par la filiale Dassault Systèmes auraient été utilisés pour fabriquer un silencieux pour un fusil d’assaut et une antenne pour un drone. Il s’agit respectivement de SOLIDWorks et de CST Studio Suite. C’est ce que dénonce l’ONG Special Advisory Council for Myanmar qui publie un rapport accablant sur le rôle d’entreprises occidentales et qu’ont pu confirmer les journalistes de Reflets.info. Antoine Champagne signe un article sur ce sujet.

La Birmanie, terre de minerais, tout comme la France ? Peggy Corlin effectue un travail au long cours sur la question de la relance minière en Europe et la course aux métaux jugés « critiques » car indispensables à  la transition énergétique. Ainsi du lithium, nécessaire à la fabrication des batteries électriques et dont la France vient d’annoncer la découverte de l’un des plus grands gisements d’Europe. Pour le magazine bruxellois The Parliament Magazine, elle se penche sur le concept de « mine-responsable » en vogue à Paris, comme à Bruxelles, pour relancer les mines sur le continent.

Guerre des transports

Voitures électriques, pour certains, avions écolo pour d’autres, le greenwashing n’en finit plus. Sur Off investigation, Maïlys Khider publie un papier sur le greenwashing dans le domaine de l’aviation. Selon de nombreuses compagnies aériennes, « l’avion vert » arriverait bientôt. Mais derrière ce « marketing écolo », se cachent des technologies peu au point et polluantes, une volonté de doubler le trafic aérien d’ici 2050 et un refus catégorique de toute idée de « décroissance ».

Avions abusifs et autoroutes hors des rails ! Les révélations s’enchaînent sur les autoroutes : entre le rapport IGF déterré par Le Canard enchaîné et le dernier rapport de l’ART, le régulateur du secteur, il n’est pas simple de s’y retrouver. Stéphanie Fontaine fait le point sur ce qu’il faut retenir pour Caradisiac. Malgré toutes les critiques, et la surrentabilité de Vinci et consorts, le modèle de ces concessions reste « un bon outil que l’on ne doit pas sacrifier », déclare Clément Beaune, le ministre en charge des Transports.

L’autoroute entre Cuba et les Etats-Unis comporte toujours autant de péages. Les éditions Le Vent se lève publient l’entretien de Maïlys Khider avec Salim Lamrani sur l’histoire de la convoitise étasunienne à l’égard de Cuba. À travers un retour sur les relations entre les deux pays, il offre une perspective sur l’agenda de déstabilisation à l’encontre de l’île.

Vieillir ensemble, mais sans épidémies, please

En février, Parcoursup oblige, Sandrine Chesnel a publié plusieurs papiers en kiosque, dont deux dans L’Obs, sur l’attractivité de Sciences Po, et sur la tentation des études à l’étranger chez les bacheliers, et deux articles dans Le Parisien sur les voeux en classes prépas, et le financement des études supérieures. Et parce qu’il n’y a pas que Parcoursup dans la vie, Sandrine a aussi écrit sur la transmission des souvenirs familiaux, dans Le Figaro Magazine.

Les étudiants, d’accord, et les vieux, alors ? Puisque le sort de nos retraites est toujours en discussion,  Judith Chetrit s’est penchée sur le “vieillir ensemble” dans une émission des Pieds sur Terre diffusée sur la radio France Culture autour de témoignages sur comment mieux « habiter » sa vieillesse. 

Elle a également publié une enquête pour l’hebdomadaire du Quotidien de l’Art sur la manière dont les expositions s’emparent des questions de santé publique comme les épidémies, les cancers ou le sida. 

Bonne santé à tous !

Catégories
Article Économie Environnement Extra-Muros actualité Monde Politique Société

Janvier 2023 : les actus du collectif Extra-Muros

Rien pour arrêter l’enquête sur Altice

Fin 2022, le site reflets.info, dont le rédacteur en chef Antoine Champagne est membre de notre collectif Extra Muros, a ouvert un nouveau chapitre dans son enquête sur Altice.  Attaqué devant le tribunal de Commerce pour violation du secret des affaires par le groupe de Patrick Drahi qui a obtenu en première instance la censure préalable à toute publication, le journal d’Antoine a initié un pool de médias, avec Blast et StreetPress pour étudier l’énorme masse de documents diffusés en août dernier sur Internet par le groupe de ransomware «Hive ». Les trois titres de la presse indépendante ont publié huit articles (un par heure), le mardi 20 décembre, dont une enquête sur les méthodes qui ont permis à Patrick Drahi de s’enrichir sur le dos du quotidien Libération, pourtant en grande difficulté financière, et une autre sur les sommes colossales engrangées par le patron d’Altice USA alors que le titre de cette entreprise a perdu 88% en quelques années.

Main basse sur l’or bleu en France et corruption à Bruxelles

Il est aussi question de méthodes d’entreprise douteuses dans l’enquête de Maïlys Khider et Timothée de Rauglaudre publiée par le magazine Socialter sur la multinationale Veolia, qui a racheté son concurrent Suez et étend son emprise sur le marché de l’eau. Lobbying, soupçons de corruption, mauvaise gestion… Face aux affaires, de nombreuses villes reprennent la main sur l’or bleu, écrivent nos journalistes.

De son côté, Séverine Charon a enquêté avec Florian Espalieu, un confrère pigiste basé à Grenoble, sur le groupe « Avec », qui cumule les casseroles dans le domaine de la santé et du médico-social. Après deux ans de travail, leurs efforts ont payé puisque l’article publié dans Capital fin décembre a conduit la Justice à s’y intéresser. Le patron du groupe a été interpelé et entendu pour prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics.

Corruption, toujours, mais cette fois des élites du Parlement européen. Peggy Corlin s’est penchée pour Slate.fr sur l’affaire du Qatargate qui secoue Bruxelles. Elle y décrypte les failles qui ont permis à un tel système de corruption de se mettre en place au cœur de la machine européenne. Un article qui fait suite à un autre publié en juin sur la fin de l’ère du lobbying russe à Bruxelles.

Quelles avancées pour limiter notre impact environnemental ?

Un monde en proie aux crises est-il plus corruptible ? Une certitude : il est cerné… D’abord par la crise écologique bien sûr. Notre journaliste spécialiste des questions environnementales, Anne-Claire Poirier, a suivi de près la 27eme conférence des Nations unies sur le climat (COP27). Pour média Vert, elle a montré comment une autre crise, celle de l’énergie, a compliqué les négociations, et aussi soulevé, cette fois pour le magazine Pour l’Eco, la question des enjeux financiers de cette négociation.

Dans le viseur de Peggy Corlin, une autre COP ! La COP19 se tenait en effet à Panama en novembre, réunissant les pays signataires de la Cites – la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Dans une série d’articles publiés par la Lettre du musicien, Peggy raconte le lobbying européen du monde de la musique pour continuer d’utiliser le bois de pernambouc brésilien, indispensable à la fabrication des archets, tout en assurant la préservation de l’espèce.

Sur les questions environnementales encore, la mode a une grande marge de progression devant elle ! Anne-Claire Poirier a mené l’enquête pour l’Éco et rappelle qu’en France, nous consommons 8 kilos d’habits neufs par an par personne.

Alors que le législateur commence à intervenir pour prévenir les atteintes à l’environnement, notre journaliste a aussi pu suivre le premier procès pour manquement à la loi sur le devoir de vigilance des multinationales avec à la barre TotalEnergies et son méga-projet pétrolier Eacop.

Un monde plus sobre… Mais pas pour demain !

Crise climatique, crise énergétique, inflation… Emmanuel Macron a sifflé la fin de la récré ! En tout cas, la fin de l’abondance !

À cette occasion, Socialter consacre un dossier sur le rationnement. Maïlys Khider y signe deux papiers : un sur la situation à Cuba et un autre sur celle du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale. Bref aperçu à Cuba, où, sous blocus étasunien depuis soixante ans, les pénuries sont répétition : l’île rationne le pétrole et la nourriture afin d’assurer le minimum à chacun et, incarnation de cette politique, un carnet d’approvisionnement vise à éviter l’accaparement des denrées par les plus riches et l’explosion d’un marché noir déjà bien développé.

Pour faire face à l’inflation, les Américains, eux, ont annoncé une méga-plan de subventions de leur industrie verte. Une bonne nouvelle pour le 2ème plus gros pollueur de la planète. Mais dans un monde encore globalisé, les Européens voient leur propre industrie concurrencée de manière déloyale. La riposte sur laquelle ils planchent vient bousculer les fondamentaux libéraux de l’UE, nous raconte Peggy Corlin dans Slate.

La fin de l’abondance ne touche décidément pas tout le monde… Dans le mensuel Capital, Frédéric Brillet enquête sur les grands chantiers jugés inutiles, coûteux, sans fin. Signe que les multi-crises que nous vivons n’ont pas encore provoqué les changements tant attendus.

Ce ne sont pas les anciens ministres d’Emmanuel Macron qui ont tous ou presque échoué aux dernières législatives qui diront le contraire. A commencer par Christophe Castaner, nommé à la tête d’ATMB et bientôt SFTRF. Quels seront ses avantages, sa rémunération ? Stéphanie Fontaine a épluché les comptes et les statuts des deux concessionnaires d’autoroutes pour Caradisiac pour le savoir.

Dans Le Canard enchaîné, Isabelle Souquet revient quant à elle sur le cas de Madeleine Dubois, ancienne lobbyiste de choc de Servier, promue au grade d’officier de la légion d’honneur dans la promotion du jour de l’an (et à la veille du procès Mediator) ! Isabelle que l’on a pu retrouver sinon durant toute cette période de fin d’année sur France Inter pour les revues de presse.

Mais le changement, c’est pour quand alors ? Marjolaine Koch a justement interviewé pour La Lettre du cadre la géographe Magali Reghezza sur nos capacités à réagir à la suite d’une catastrophe. Pour sa thèse, elle s’était penchée sur la crue centennale de Paris et avait déduit que nous avions besoin d’une crise pour adopter de nouveaux comportements ou de nouvelles normes. Or selon elle, la crise climatique, qui est une succession de micro-crises, ne permet pas cet effet électrochoc. D’où notre passivité…

Point d’optimisme quand même pour l’ancien député René Dosière, interviewé par Stéphanie Fontaine dans la revue politique du Trombinoscope. A l’entendre, « la France n’a jamais eu des élus aussi honnêtes que maintenant » !

Acteurs de la lutte sociale

Face aux politiques publiques qui malmènent, certains optent pour l’action collective. Maïlys Khider est ainsi partie en reportage pour Le Média à la manifestation des travailleurs du secteur médico-social, qui dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et demandent une hausse de leurs salaires et une plus grande reconnaissance. Judith Chetrit a écrit, quant à elle, le portrait de Marie Buisson qui pourrait être la première femme à occuper le poste de secrétaire générale de la CGT à l’issue du congrès du syndicat fin mars prochain. Marie Buisson parlait pour la première fois à un média.

Timothée de Rauglaudre s’est penché quant à lui sur des acteurs singuliers de la lutte sociale dans son ouvrage « Les Moissonneurs : au cœur de la théologie de la libération », paru aux éditions de l’Escargot. Cette enquête nous mène des rues de São Paulo aux montagnes du Chiapas, en passant par le parcours du pape François lui-même, pour raconter ce courant chrétien latino-américain anticapitaliste. Il en parle dans Marianne, sur Radio Notre-Dame, RCF, Reflets, Le Média et France Culture.

Religion aussi dans l’interview de l’enseignant-chercheur Hugo Gaillard menée par Frederic Brillet pour Entreprise&Carrières. Frédéric l’a interrogé sur la gestion du fait religieux sur le lieu de travail.

Tisser des liens dans un monde en crise

Dans un monde en mouvement, les liens se font et se défont. Séverine Charon a publié dans la lettre hebdomadaire de Témoignage Chrétien une mini-série intitulée « Douce France » qui décortique trois « nostalgies » souvent utilisées dans les discours politiques. Elle s’est d’abord penchée sur la disparition de la ferme familiale, une perspective qui effraie, alors que nous sommes nombreux à nous sentir en lien familial avec le monde rural. Elle s’est ensuite interrogée sur la disparition de nos médecins de famille, avant de chercher à savoir si l’essor des travailleurs des plateformes risque de faire disparaître le salariat.

Le lien à nos aînés est un autre sujet sur lequel s’est penché Maïlys Khider à travers le traitement des personnes âgées à Cuba, et l’ouvrage « Vieillir à Cuba » (IHEAL, 2022) de la sociologue Blandine Destremau, pour le site Le Vent se Lève. La chercheuse y fait des personnes âgées les témoins de la Révolution cubaine et des transformations sociales du pays ces soixante dernières années. Et en miroir, sans manichéisme, elle conduit à réfléchir à la condition des retraités dans les pays occidentaux.

Les jeunes générations n’ont pas moins besoin d’accompagnement. C’est la mission de la plateforme d’orientation Parcoursup, ouverte mi-décembre, toujours décriée, mais qui doit permettre aux jeunes de s’orienter dans l’enseignement supérieur. Son nouveau lancement accompagne le retour des articles dédiés à l’enseignement supérieur dans la presse généraliste. Et ce mois-ci Sandrine Chesnel signe notamment le dossier spécial « Grandes écoles » paru dans L’Obs, en kiosque et en ligne.

De leurs côtés, les artistes réunissent habitants et territoires autour de leurs œuvres à Clichy-sous-Bois… Frédéric Brillet signe dans Témoignage Chrétien un reportage sur les Ateliers Médicis, un nouvel établissement culturel ouvert à toutes les disciplines et chargé d’accueillir en résidence des artistes de tous horizons, pour favoriser les rencontres avec les habitants, accompagner l’émergence de talents et soutenir la création d’œuvres en lien avec le territoire.

Des drames de la grande histoire aux escrocs de la petite histoire

La fin 2022 a aussi été l’occasion pour les journalistes de notre collectif de mettre un pied dans la grande Histoire en revenant sur des événements méconnus de la Seconde Guerre mondiale. Pour Affaires Sensibles, Judith Chetrit relate ainsi la « rafle des notables » du 12 décembre 1941, lorsque 743 Juifs français furent déportés au camp de Compiègne-Royallieu. Elle se plonge aussi dans l’histoire édifiante du masseur de Himmler, Félix Kersten, qui a pu sauver des milliers de personnes par le seul pouvoir de ses mains – et de sa force de persuasion auprès du chef nazi. Kersten est aussi le personnage central du livre « Les mains du miracle » de Joseph Kessel.

Pour Affaires Sensibles toujours, Marjolaine Koch a quant à elle écrit le récit de la vie de Bruno Sulak, truand des années 80 qui a dévalisé des dizaines de supermarchés et bijouteries sans jamais tirer un coup de feu. Non-violent, il avait établi ses propres règles. Et comme il ne supportait pas l’enfermement, il est parvenu à s’enfuir de prison à plusieurs reprises… sauf la dernière, qui lui a été fatale.

Question d’escroc aussi dans l’émission « Au bout de l’enquête » sur France 2, réalisée par Eloïse Fagard et consacrée à une sombre affaire d’escroquerie à l’assurance. « L’affaire Dandonneau » est une intrigue glaçante digne des pires polars. L’enquête menée par les gendarmes de Montpellier il y a près de 40 ans a permis de retrouver un mort qui n’était en fait… pas mort !