Catégories
Économie

Autoroutes – Illégaux les péages ?

Selon une étude, les hausses tarifaires des sociétés autoroutières, qui gèrent les autoroutes françaises, n’auraient pas de base juridique. D’autres irrégularités rendraient possible la résiliation anticipée, à moindre frais, des contrats de concession privatisées en 2006.

Décryptage à retrouver dans le numéro 598 du mensuel Que Choisir de janvier 2021.

Catégories
Politique

Autolib’, Vélib’, voies sur berge… Anne Hidalgo accumule les déboires et la facture sera salée

C’est la fin pour Autolib’. Les élus franciliens ont voté ce jeudi la résiliation du contrat de gestion des voitures électriques de Paris et sa banlieue par le groupe Bolloré. Ce n’est malheureusement pas le seul dossier mal géré par Anne Hidalgo.

C’était le dossier le plus lourd : Autolib’, la voiture électrique en autopartage. On savait le service déficitaire. On a découvert que c’était un gouffre. Selon les prévisions de l’exploitant, le groupe Bolloré, le déficit cumulé aurait pu atteindre 294 millions d’ici 2023. Devant un tel risque, Anne Hidalgo a décidé d’arrêter les frais : à sa demande, le conseil du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole (SVAM) a résilié ce jeudi le contrat avec le groupe du milliardaire. Sauf que la facture de cette rupture pourrait être très douloureuse pour le contribuable. Marie Bolloré, la directrice d’Autolib’, l’a estimée à 300 millions d’euros. Soyons juste, c’est Bertrand Delanoë qui avait signé ce montage en 2011. Mais sa remplaçante et ex-première adjointe aurait pu s’inquiéter plus tôt.