Catégories
Non classé

Février 2023 : les actus du collectif Extra-Muros

Droits : Leah Kelley. Retraites, Ukraine, Myanmar, ressources minières… les membres du collectif ont proposé des angles originaux, constructifs et informés sur ces sujets brûlants.

Février 2023 a été marqué par les grèves et les manifestations à l’encontre du projet de loi sur la réforme des retraites. Maïlys Khider a couvert la manif du 7 février qui a vu près de 2 millions de personnes descendre dans la rue. Pour Le Média, Maïlys est revenue avec des témoignages de grévistes qui expliquent en quoi leur santé physique et mentale pourrait être affectée si l’âge légal de départ passait à 64 ans.

64 ans, l’âge idéal pour commencer une carrière de sénateur. Les sénateurs LR martèlent depuis janvier que les régimes spéciaux, c’est « une injustice ». Ils sont les premiers supporters du gouvernement sur la réforme des retraites. Mais dès qu’il s’agit de parler de leur propre régime, ça se corse ! En moyenne, un sénateur touche pourtant près de 3900 € à la retraite, et après un seul mandat, c’est déjà 2190 € nets garantis ! Stéphanie Fontaine rappelle quelques ordres de grandeur dans Le Canard enchaîné

La réinvention du travail

Cette réforme des retraites a invité plusieurs personnalités du monde intellectuel à remettre en question la notion de travail. Pour le magazine Entreprise & Carrières, Frédéric Brillet a interviewé Olivier Grenouilleau. Dans son essai, intitulé “L’invention du travail” publié aux Editions du Cerf, cet historien renommé dresse un vaste panorama historique de ce phénomène humain universel en explorant ses différentes facettes entre nature et culture, malédiction et rédemption, servitude et libération.

S’éloigner de la servitude, dans l’espoir d’entamer un processus de libération, c’est l’enjeu actuel pour les travailleurs des plateformes. Leurs droits sociaux se jouent à la fois en France et à Bruxelles. Peggy Corlin s’est plongée dans les négociations de dialogue social engagées en France entre représentants des chauffeurs de VTC et des livreurs et représentants des plateformes. Dans le même temps, les institutions européennes négocient la mise en place d’une présomption de salariat pour ces travailleurs, à rebours des intentions françaises puisque Paris semble plus favorable à l’émergence d’un statut nouveau, quelque part entre le salariat et le statut d’indépendant.

Pacifisme papal

En Ukraine, la retraite – ou plutôt la reddition – n’est pas un sujet, même si plusieurs acteurs y travaillent, comme le Pape François. Dans Le Monde diplomatique de février, Timothée de Rauglaudre publie un article sur le « non-alignement » du pape François en matière géopolitique. À la fois chef d’État et autorité religieuse, le pape se veut médiateur sur la scène internationale, notamment lors de conflits armés. Dans le cas de l’Ukraine, cette position traditionnelle lui attire les accusations de naïveté et de complaisance vis-à-vis de Moscou. L’histoire récente de la diplomatie vaticane révèle un pacifisme plus subtil qu’il n’y paraît.

Un an avant l’invasion russe en Ukraine, début 2021, la Birmanie connaissait un coup d’État militaire, dont les répercussions continuent de faire des ravages en ce début 2023. Pour La Vie, Timothée de Rauglaudre a publié une interview du père David Michael de Penha, prêtre birman qui réside aux États-Unis, sur les violences contre les catholiques qui se multiplient dans son pays. Il dénonce la junte et pointe le manque de réaction des autorités catholiques.

Armes françaises en Birmanie

En Birmanie, toujours, deux logiciels produits par la filiale Dassault Systèmes auraient été utilisés pour fabriquer un silencieux pour un fusil d’assaut et une antenne pour un drone. Il s’agit respectivement de SOLIDWorks et de CST Studio Suite. C’est ce que dénonce l’ONG Special Advisory Council for Myanmar qui publie un rapport accablant sur le rôle d’entreprises occidentales et qu’ont pu confirmer les journalistes de Reflets.info. Antoine Champagne signe un article sur ce sujet.

La Birmanie, terre de minerais, tout comme la France ? Peggy Corlin effectue un travail au long cours sur la question de la relance minière en Europe et la course aux métaux jugés « critiques » car indispensables à  la transition énergétique. Ainsi du lithium, nécessaire à la fabrication des batteries électriques et dont la France vient d’annoncer la découverte de l’un des plus grands gisements d’Europe. Pour le magazine bruxellois The Parliament Magazine, elle se penche sur le concept de « mine-responsable » en vogue à Paris, comme à Bruxelles, pour relancer les mines sur le continent.

Guerre des transports

Voitures électriques, pour certains, avions écolo pour d’autres, le greenwashing n’en finit plus. Sur Off investigation, Maïlys Khider publie un papier sur le greenwashing dans le domaine de l’aviation. Selon de nombreuses compagnies aériennes, « l’avion vert » arriverait bientôt. Mais derrière ce « marketing écolo », se cachent des technologies peu au point et polluantes, une volonté de doubler le trafic aérien d’ici 2050 et un refus catégorique de toute idée de « décroissance ».

Avions abusifs et autoroutes hors des rails ! Les révélations s’enchaînent sur les autoroutes : entre le rapport IGF déterré par Le Canard enchaîné et le dernier rapport de l’ART, le régulateur du secteur, il n’est pas simple de s’y retrouver. Stéphanie Fontaine fait le point sur ce qu’il faut retenir pour Caradisiac. Malgré toutes les critiques, et la surrentabilité de Vinci et consorts, le modèle de ces concessions reste « un bon outil que l’on ne doit pas sacrifier », déclare Clément Beaune, le ministre en charge des Transports.

L’autoroute entre Cuba et les Etats-Unis comporte toujours autant de péages. Les éditions Le Vent se lève publient l’entretien de Maïlys Khider avec Salim Lamrani sur l’histoire de la convoitise étasunienne à l’égard de Cuba. À travers un retour sur les relations entre les deux pays, il offre une perspective sur l’agenda de déstabilisation à l’encontre de l’île.

Vieillir ensemble, mais sans épidémies, please

En février, Parcoursup oblige, Sandrine Chesnel a publié plusieurs papiers en kiosque, dont deux dans L’Obs, sur l’attractivité de Sciences Po, et sur la tentation des études à l’étranger chez les bacheliers, et deux articles dans Le Parisien sur les voeux en classes prépas, et le financement des études supérieures. Et parce qu’il n’y a pas que Parcoursup dans la vie, Sandrine a aussi écrit sur la transmission des souvenirs familiaux, dans Le Figaro Magazine.

Les étudiants, d’accord, et les vieux, alors ? Puisque le sort de nos retraites est toujours en discussion,  Judith Chetrit s’est penchée sur le “vieillir ensemble” dans une émission des Pieds sur Terre diffusée sur la radio France Culture autour de témoignages sur comment mieux « habiter » sa vieillesse. 

Elle a également publié une enquête pour l’hebdomadaire du Quotidien de l’Art sur la manière dont les expositions s’emparent des questions de santé publique comme les épidémies, les cancers ou le sida. 

Bonne santé à tous !

Catégories
Article Extra-Muros actualité

Mai 2022 : les actus d’Extra Muros

Entre actus chaudes, enquêtes, analyses, reportages… Le collectif est sur tous les fronts !

Front migratoire et climatique
Selon les derniers chiffres publiés par l’ONU fin avril, plus de 3 000 migrants sont morts en mer en 2021, dont une partie entre la France et l’Angleterre. On se souvient du terrible drame survenu à la fin novembre avec 27 personnes décédées au large de Calais. Judith Chetrit est allée à la rencontre des équipes de sauvetage et des associations qui veillent et interviennent en cas de naufrage. Son reportage diffusé sur France Culture dans l’émission Les pieds sur terre est à retrouver en podcast. Qu’on s’y prépare, prévient le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), qui a rendu son dernier rapport en plusieurs volets ces derniers mois, les tensions migratoires sont vouées à croitre avec le réchauffement climatique. C’est aussi pour cela que la transition écologique est considérée comme une urgence absolue. Et question pour notre championne Anne-Claire Poirier : cette transition verte peut-elle être démocratique ? Ses éléments de réponse sont à retrouver dans le dernier numéro du magazine Pour L’Eco. Preuve d’une certaine prise de conscience, les collectivités territoriales commencent à s’intéresser à la comptabilité environnementale, soit la prise en compte des enjeux environnementaux dans leur comptabilité. Dans La Lettre du Cadre, Marjolaine Koch constate tout de même qu’en la matière, tout reste à inventer !
Front de guerre en Europe
La guerre en Ukraine va-t-elle accélérer la transition énergétique ? Face à la dépendance aux énergies fossiles russes, l’Europe est en tout cas contrainte d’y réfléchir. A propos des forces et faiblesses de l’Union européenne, Eloise Fagard signe deux épisodes – « Le Royaume Uni et l’Europe, entre amour et désamour » et « Le couple franco-allemand, chronique d’une réconciliation » – d’une web-série documentaire pour France TV, produite par l’INA, qui, en moins de cinq minutes, résume les événements qui ont marqué l’histoire. Pour en revenir à l’Ukraine et aux conséquences du conflit, les pénuries d’huile de tournesol dont le pays est un gros producteur provoque le branle-bas de combat dans l’industrie agroalimentaire. Résultat : la part du colza augmente dans l’alimentation, et le soja OGM et l’huile de palme pourraient bien aussi en profiter, et réactiver les tensions entre industriels et ONG, explique Frédéric Brillet dans L’Express ! Jacques Duplessy est allé voir de très près ce qu’il se passait en Ukraine puisqu’il y a passé un mois et demi. Désormais, de retour, ses sujets sont à retrouver sur Blast, dont son reportage vidéo « Oujhorod : le refuge des déplacés ukrainiens », ainsi que sur Reflets.info ou encore dans Témoignage Chrétien et Réforme. Le photographe Denis Meyer s’y est aussi rendu. Tous deux ont des projets en cours de préparation pour d’autres rédactions, leur actu est donc à suivre le prochain mois ! Et la cyberguerre dans tout ça ? D’où vient-elle vraiment ? Qui est-elle ? Le sujet est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Pour mieux comprendre à quoi on a affaire, lisez Antoine Champagne sur Reflets.info.
Front sociétal et commercial
Yves Deloison, dans le jeune magazine Bastille, livre une enquête sur la boulangerie, dans laquelle il raconte comment la résistance s’organise autour d’artisans aux méthodes de panification ancestrales, qui refusent de céder aux sirènes des grands groupes céréaliers. Rien à voir avec le Schmilblick, il existe aussi en France un véritable engouement pour les produits à base de CBD, le cannabis légal, considéré comme non stupéfiant. Mais attention danger au volant, alerte Stéphanie Fontaine sur Caradisiac ! Des conducteurs se retrouvent dépistés positifs à la drogue, alors qu’ils certifient n’avoir pris que du CBD, et risquent des sanctions gravissimes.
Front virtuel, algorithmique, et même arithmétique !

Considéré comme l’Internet du futur, le Web3 repose sur un concept, fondé sur la blockchain, la technologie des chaînes de blocs derrière les cryptomonnaies, qui reste pour l’heure relativement obscur pour le commun des mortels. Mais des entreprises sont déjà sur le coup, et, dans cette course, les françaises sont plutôt prometteuses, décrypte Frédéric Brillet dans le mensuel Capital… Resterait maintenant à transformer l’essai face aux géants américains de la Silicon Valley. En attendant, la planète Internet est surtout focalisée sur le rachat de Twitter par Elon Musk : le patron de Tesla est-il en train de renoncer à son offre à 44 milliards de dollars, en annonçant la suspendre ? S’il va jusqu’au bout, la question pour Antoine Champagne, sur Reflets.info, n’est en tout cas pas tant de savoir s’il va rendre son compte à Donald Trump ou bien encore lutter efficacement contre la désinformation, que de savoir ce qu’il va vouloir que… les algorithmes décident ! Et pour pouvoir examiner de plus près ces algorithmes et déchiffrer leur action, ne vaudrait-il pas mieux être bon en maths ? Pas de bol, on serait très mauvais… Or, être nul en maths, prévient Sandrine Chesnel dans Pour L’Eco, ce n’est pas sans impact sur l’économie de la France, et sur la capacité de chacun à exercer son rôle de citoyen et de consommateur. Les sénateurs sont-ils aussi nuls en maths ? En tout cas, ils ne se montrent pas des plus parcimonieux avec l’argent public qu’on leur verse chaque année. A tel point que les moyens du Sénat ont pu être utilisés… pour la collecte des parrainages d’un candidat à la candidature à la présidentielle, en l’occurrence François Asselineau ! L’enquête de Stéphanie Fontaine pour Marianne montre aussi que les lois de moralisation de 2017 selon lesquelles les emplois des conjoints en tant que collaborateurs sont proscrits ne sont pas des mieux respectées.
Argent public détourné, c’est aussi au cœur de l’enquête de Jacques Duplessy et Stéphanie Fontaine pour Capital sur les centres dentaires Dentexelans. Après Dentexia et Proxidentaire, l’affaire a tout l’air d’un nouveau scandale où les patients trinquent et la Sécu est escroquée. Dépenses publiques toujours en question : Marjolaine Koch a préparé un Secrets d’info, le magazine de la cellule Investigation de Radio France, sur la place des consultants au sein des administrations, disponible à l’écoute d’ici la fin de ce mois de mai.
Front politique
La présidentielle, c’est fini, place aux législatives dans moins d’un mois ! Stéphanie Fontaine a collaboré au papier de La Lettre A présentant les investitures du clan présidentiel dans les circonscriptions de l’étranger, avec quelques surprises à la clé, comme celle de Manuel Valls dans la 5ème (Péninsule Ibérique, Andorre et Monaco). A l’amorce du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron, Judith Chetrit se penche sur les enjeux de la CFDT, premier syndicat de France dans le dernier numéro du mensuel Liaisons Sociales.
Front international et culturel

Enorme fierté pour le collectif : le documentaire « Crayon au poing, 4 dessinatrices du monde arabe », de Lizzie Treu et Eloïse Fagard, a été sélectionné au Festival International du Grand Reportage d’Actualité et du Documentaire de société, le FIGRA, et sera diffusé le 2 juin à cette occasion ! Il s’agit de l’histoire de quatre dessinatrices engagées de bande dessinée arabe, dix ans après le début des printemps. Autre reportage à l’international : Nicolas Margerand vient de réaliser un sujet pour le média Africa on air sur un guitariste et compositeur nommé Yohann le Ferrand. Cet artiste breton a collaboré avec six artistes d’Afrique de l’Ouest pour créer un album de rencontre culturelle entre le Nord et le Sud, à contrepied du climat identitaire actuel et des frontières infranchissables. Work in progress pour Isabelle Souquet, en reportage en Sicile sur l’anti-mafia. A Palerme, elle enquête ainsi sur ceux qui se rassemblent pour refuser le « pizzo », le racket de l’impôt mafieux qui continue d’exister à bas bruit. Le résultat de ses investigations sera à découvrir prochainement !
Front mystique
Timothée de Rauglaudre publie pour la revue Pays « Une autre jeunesse chrétienne », à mille lieues des clichés répandus. C’est l’histoire du Dorothy, un café associatif parisien portant le nom de l’anarchiste catholique américaine Dorothy Day, qui entend conjuguer action sociale, ateliers manuels et activité intellectuelle, depuis sa création en 2017. Philippe Clanché, pour sa part, nous fait découvrir, dans La Vie, une expérience originale menée dans une paroisse à Lille, où prêtre et laïcs préparent ensemble la messe depuis des années. Puis, dans Réforme, il tire le portrait de l’organiste qui jouait à Notre-Dame de Paris au moment de l’incendie le 15 avril 2019. Depuis, Johann Vexo attend de pouvoir à nouveau faire retentir les instruments de sa « deuxième maison ».

Catégories
Monde

Crise ukrainienne : la Pologne s’inquiète

Cet article est paru le 20 mars dans l’Edition du soir, le quotidien numérique d’Ouest France.

« Sommes-nous au début de la 3ème guerre mondiale ? » Cette question tournait en boucle sur les télés polonaises qui suivent de très près la crise chez leur voisin ukrainien. L’interview de manifestants pro-russe en Crimée déclarant : « Après l’Ukraine, nous irons jusqu’à Varsovie ! » contribuait également a alimenter les peurs. Cette actualité réveille aussi des craintes enfouies liée à une histoire encore récente : massacre de 22000 officiers polonais à Katyn par l’Armée rouge et occupation du pays par l’armée russe à la fin de la seconde guerre mondiale. Les Polonais ont toutes les raisons de se méfier de leur puissant voisin. Mais dans les pays baltes, l’inquiétude est encore plus grande, car la Lettonie et l’Estonie ont des minorités russophones.

L’Ukraine occupe aussi une place à part dans le cœur des polonais car une partie occidentale de l’Ukraine (dont la ville de Lviv était polonaise) et il y a un peu plus de 100000 ukrainiens d’origine polonaise dans le pays.

« La crise ukrainienne, c’est comme le Printemps arabe, on ne s’y attendait pas vraiment, explique un haut fonctionnaire polonais en charge de la sécurité nationale. On ne croyait pas à ce scénario. L’Ukraine est un test pour la diplomatie de la communauté internationale. La Russie crée un dangereux précédent en Europe. L’UE et l’Otan doivent être ferme et adopter des sanctions. C’est un moment de vérité. » La Pologne a demandé une réunion d’urgence de l’Otan sous l’Article 4, c’est à dire quand un membre considère que « l’intégrité territoriale, l’indépendance politique ou la sécurité de l’une des parties » est menacée. Une demande très exceptionnelle depuis la fin de la guerre froide. La Pologne a aussi demandé que l’Otan envoie des troupes sur son territoire pour parer à toute éventualité. Demande refusée pour le moment. Mais les Etats Unis viennent d’envoyer 12 chasseurs F16 en Pologne ainsi qu’un avion de surveillance aérienne Awacs et 6 chasseurs F15 dans les pays baltes. Preuve que la situation est prise très au sérieux. La Pologne étudie aussi la possibilité de créer une brigade commune avec l’Ukraine.

« Le problème de Poutine, c’est qu’il est imprévisible. Jusqu’où ira-t-il ?, s’alarme ce haut fonctionnaire. Il n’est pas totalement rationnel. Nous devons envoyer des signaux forts. C’est notre seule arme pour le moment. Si nous montrons notre faiblesse, les Russes l’utiliseront. L’Europe et les Etats Unis doivent être unis, il n’y a pas d’autre alternative. »